durgol

28 Janvier 2019

Étude durgol 2019 sur le ménage de printemps en Suisse, Allemagne et Autriche
 

Tout juste un ménage suisse sur dix s’offre les services d’une aide-ménagère externe

  • Laver le linge, ranger et faire les lits sont les tâches ménagères les plus appréciées. Parmi les travaux que l’on aurait tendance à déléguer, on retrouve notamment l’élimination de dépôts de calcaire persistants, le nettoyage des vitres et le repassage.
  • Cependant seuls neuf pour cent des Suisses interrogés font appel aux services d’une aide-ménagère externe (AT : 7 %, DE : 2 %).
  • L’argument principal contre le recours à une aide-ménagère avancé par les personnes interrogées était tout simplement ne pas souhaiter s’offrir de tels services.
  • Seuls 23 pour cent des Suisses interrogés se sentiraient dérangés par la présence d’une personne étrangère dans leur appartement, tandis qu’en Allemagne, ce facteur pèse davantage en défaveur de l’engagement d’une aide-ménagère (DE : 40 %, AT : 36 %).
  • Les Suisses sont en tête du classement des dépenses pour les services d’entretien externes : la majorité (44 %) investissent plus de CHF 300 francs par mois ; en Allemagne et en Autriche, la plupart des personnes interrogées (AT : 36 %, DE : 32 %) ne dépensent que jusqu’à CHF 100 par mois.
  • Les personnes qui délèguent certaines tâches ménagères consacrent le temps libre ainsi gagné aux loisirs, à la détente et à la vie de famille, mais pas au travail.
Dällikon, janvier 2019. Avec l’arrivée du printemps, les grands nettoyages annuels s’annoncent. La question se pose de savoir pourquoi nous préférons réaliser nous-mêmes certaines tâches au lieu d’engager une aide-ménagère et de profiter ainsi du temps libre gagné. L’étude 2019 sur le ménage de printemps de durgol, le détartrant leader du marché, fournit à nouveau des informations intéressantes sur les habitudes ménagères en Suisse, en Allemagne et en Autriche[1].

Il semblerait que l’égalité des sexes se soit établie au niveau des tâches ménagères, car 88 pour cent des personnes interrogées dans les trois pays le proclament : « Les nettoyages ne sont pas une affaire de femmes » ! Pourtant la pratique quotidienne ne corrobore pas ce chiffre : 94 pour cent des femmes en Suisse ainsi que 97 pour cent en Autriche et en Allemagne nettoient elles-mêmes. Si seulement 75 pour cent des Autrichiens mettent la main à la pâte, les hommes suisses sont un peu plus assidus, avec 77 pour cent. L’Allemagne peut se targuer de posséder les hommes les plus impliqués, avec 82 pour cent.

Seuls neuf pour cent des Suisses interrogés s’offrent les services d’une aide-ménagère
Le recours aux services d’une aide-ménagère est plutôt rare. Moins de la moitié des personnes interrogées ne souhaitent pas s’offrir un tel service pour une question de principe (CH : 43 %, AT : 44 %, DE : 35 %), tandis que près d’un tiers dans les trois pays indiquent ne pas en avoir les moyens. Si seuls 23 pour cent des Suisses se sentent dérangés dans leur sphère privée par la présence d’une aide-ménagère, 36 pour cent des Autrichiens et même 40 pour cent des Allemands préfèrent astiquer eux-mêmes leurs meubles plutôt que laisser une personne étrangère nettoyer leur appartement. Dans l’ensemble, neuf pour cent des ménages suisses ont indiqué avoir recours aux services d’une aide-ménagère, contre sept pour cent en Autriche et seulement deux pour cent en Allemagne.


@durgol

Une aide-ménagère professionnelle ? Une question de temps et d’argent
Pour s’offrir le « luxe » d’une aide-ménagère, 44 pour cent des Suisses seraient prêts à renoncer en première ligne à des activités telles que le cinéma, le théâtre ou les concerts (AT : 42 %, DE : 41 %), tandis que seuls 20 pour cent seraient prêts à restreindre leur budget vacances (AT : 23 %, DE : 22 %). Dans plus d’un tiers des ménages des trois pays, le recours aux services d’une aide-ménagère se limite à deux heures par semaine au maximum. Tout juste la moitié (47 %) des personnes interrogées en Allemagne indiquent cependant occuper une aide-ménagère plus de quatre heures par semaine (CH : 20 %, AT : 18 %). En Suisse, les services d’une aide-ménagère sont les plus onéreux : près de la moitié des Suisses (44 %), qui ont recours aux services d’une aide-ménagère, lui versent un salaire dépassant les CHF 300 par mois (DE : 16 %, AT : 0 %). En outre, 36 pour cent des personnes interrogées en Autriche et 32 pour cent en Allemagne investissent jusqu’à CHF 100 par mois pour le salaire de leur aide-ménagère.

Du temps libre pour les loisirs, la famille et la détente
Le temps gagné grâce au soutien d’une aide-ménagère externe, est consacré aux loisirs pour 93 pour cent des Suisses (DE et AT : 91 %), à la famille pour 89 pour cent (AT : 92 %, DE : 90 %), à la détente et au repos pour 88 pour cent des Suisses interrogés (AT et DE : 92 %). Seuls 42 pour cent des Suisses (DE : 43 %, AT : 38 %) consacreraient davantage de temps à leur travail. Tandis que 84 pour cent des Suissesses profitent de ce temps libre pour lire un bon livre (contre 65 % des hommes), tout juste trois quarts (72 %) des hommes préfèrent l'utiliser pour naviguer sur le Web ou regarder la télévision.

Les Autrichiens et les Suisses investissent davantage dans les produits de nettoyage et de lessive que les Allemands
Les produits de nettoyage font aussi l’objet d’un budget. Entre CHF 10 et 20 francs par mois y sont consacrés par plus d’un quart des personnes interrogées dans la région DACH (CH : 30 %, DE : 31 %, AT : 27 %). En outre, 33 pour cent des Suisses et 31 pour cent des Autrichiens se disent prêts à dépenser plus de CHF 30 par mois pour les produits d’entretien. Les Allemands ne sont que 18 pour cent à se montrer aussi généreux.


@durgol

Pour le détartrage des appareils ménagers, 38 pour cent des Suisses et 43 pour cent des Autrichiens ont recours à des produits détartrants de qualité de fabricants de marque, contre seulement 33 pour cent en Allemagne. « Un nettoyage régulier, par exemple de la machine à café, avec un détartrant professionnel prolonge la durée de vie de l’appareil et réduit la consommation d’énergie », confirme Andreas Hunte, directeur Marketing, R&D, International Sales et membre de la direction de Düring SA. « Le goût est également meilleur, car les huiles de café ne peuvent déployer toute leur saveur que dans une machine à café détartrée. Par ailleurs, il convient de ne pas non plus sous-estimer la prolifération de bactéries dans les appareils ménagers entartrés. »

Les tâches ménagères favorites en Suisse, Allemagne et Autriche
Laver le linge (63 %), le rangement en général (59 %) ainsi que faire les lits (51 %) font partie des tâches ménagères favorites. Tandis que dans les trois pays, 70,5 pour cent des femmes préfèrent faire leur lessive elles-mêmes, seuls 53,5 pour cent des hommes attachent de l’importance à cet aspect. Inversement, 46 pour cent des hommes préfèrent passer eux l’aspirateur, contre seulement un tiers des femmes. L’élimination de dépôts de calcaire persistants, le repassage et le nettoyage des vitres sont en revanche des tâches que l’on délègue volontiers à une personne tierce, et ce, dans les trois pays. « L’élimination de calcaire persistant semble être un défi particulier pour de nombreuses personnes interrogées, dans le cadre duquel les gens ont tendance à faire appel à un professionnel. C’est pourtant si simple lorsque l’on utilise le bon produit d’entretien comme durgol, le détartrant éprouvé de longue date. Il permet d’éliminer sans difficulté, rapidement et sans résidus les dépôts de calcaire les plus tenaces dans la salle de bain, la cuisine et les appareils ménagers », précise Andreas Hunte.


@durgol

 

[1]Marketagent.com (institut d’étude de marché indépendant) mandaté par durgol, enquête représentative sur le thème des nettoyages de printemps en Suisse, Allemagne et Autriche avec un total de 2400 personnes interrogées, n = 800 interviews en ligne par pays (réponses simples et multiples) de personnes entre 20 et 65 ans, décembre 2018.

A propos de Düring SA
Depuis plus de 65 ans et trois générations, l’entreprise familiale suisse Düring SA développe, fabrique et distribue sous la marque durgol des produits ménagers hautement efficaces pour le détartrage. Grâce à de solides compétences dans le domaine du détartrage, durgol offre des produits d’une qualité supérieure à la moyenne et sa notoriété s’étend également à l’étranger. En Suisse et en Autriche, Düring SA est leader sur le marché du détartrage. L’Allemagne, la France, les pays du Benelux, les Etats-Unis et Israël représentent actuellement les principaux marchés d’exportation.

Plus d’informations au sujet de Düring SA et de durgol sur 
www.durgol.com // www.youtube.com/dueringag // www.facebook.com/durgol 
Au service des journalistes
Avez-vous des questions concernant Düring SA ou durgol? Nous y répondons volontiers.

Britta Seifried-Fedder | Mühle Tiefenbrunnen | Seefeldstrasse 229 | 8008 Zurich
E-mail: durgol@prfact.ch

CAS 1 / Si l'option est activée dans epresspack setting