Velux

14 Janvier 2021

Rapport de projet – Schwarzenstein, le nouveau refuge à Bolzano

Aération automatique avec les accessoires pour fenêtres de toit VELUX

Vins, remise en forme, culture et randonnées : dans le cadre de son marketing touristique, le Tyrol du Sud se présente comme une destination de vacances diversifiée et attrayante. Et ce, avec succès. Pour répondre à la demande du nombre croissant de visiteurs, le gouvernement de la province de Bolzano a décidé de moderniser et d’étendre son parc de refuges. Il a prévu dix millions d’euros pour la rénovation de 22 refuges existants et la construction de trois autres. Le nouveau refuge de Schwarzenstein a été construit dans le cadre de ce programme – un édifice alpin solitaire et lumineux doté de façades revêtues de cuivre et d’intérieurs clairs avec des fenêtres de toit Velux qui font ressortir le paysage montagnard tel des tableaux de maîtres.

Par beau temps, les randonneurs se trouvant dans la partie sud-tyrolienne des Alpes de Zillertal peuvent apercevoir au loin un bâtiment très particulier. Bien avant d’arriver au Trippachsattel, à une altitude d’environ 3030 mètres, ils voient la lumière du soleil se refléter sur une haute construction de forme hexagonale irrégulière. Celle-ci s’élève de la montagne comme le vestige d’un rempart dont l’éclat métallique viendrait contraster avec la roche escarpée environnante. Cette construction est le nouveau refuge de Schwarzenstein (Rifugio al Sasso Nero) – un refuge alpin atypique conçu par le bureau d’architectes Stifter + Bachmann de Bolzano. Les deux premiers niveaux ont été coulés dans du béton, car ils sont partiellement enterrés et font office de fondations. Les étages supérieurs ont été construits en bois. Le revêtement métallique, monté sur une épaisse couche isolante, unit les deux types de construction en un bâtiment compact qui a l’apparence d’un rocher scintillant.
 

Informations générales sur les refuges :
Il existe un grand nombre de refuges, en particulier dans les Alpes. Pendant les tempêtes et les fortes chutes de neige, ils offrent un abri aux randonneurs, alpinistes et skieurs dans une région sinon dépourvue de constructions. Certains servent également de base pour des randonnées en montagne. Ils sont gardés ou non gardés et certains offrent des possibilités d’hébergement pour la nuit.


Malgré sa forme et sa matérialité, le bâtiment n’est pas un corps étranger dans le paysage alpin. « Notre structure n’est pas le fruit d’un concept novateur et nous n’avons pas souhaité créer un nouveau langage architectural », précise l’architecte Helmut Stifter. « Nous avons simplement ajouté un nouveau rocher qui, d’un côté, prend de la hauteur et accueille les hôtes, et de l’autre, vient se fondre dans son environnement. »

Grâce à leur concept, Stifter + Bachmann ont remporté un concours contre sept autres bureaux d’architectes de la région. Le projet a fait l’objet de quelques critiques de la part du public car il semblait rompre avec la tradition des constructions alpines. Mais en réalité, celle-ci n’existe pas vraiment : les premiers refuges de montagne ont été construits à la fin du 19e siècle par des clubs alpins allemands en pierre locale, sur le modèle des maisons bourgeoises. Et de nombreuses caractéristiques du refuge de Schwarzenstein ont permis aux architectes d’intégrer celui-ci au paysage de manière très harmonieuse. La longue bande lumineuse du rez-de-chaussée et les fenêtres de toit Velux jouent ici un rôle déterminant - également de par leur emplacement.

Les fenêtres mettent en scène le panorama alpin
Cela est évident dès le rez-de-chaussée de ce refuge en forme de tour, qui s’étend sur six étages et présente une surface nette au sol de 510 m2. C’est là que se trouvent la cuisine et un vaste espace salon et salle à manger. Une bande continue de fenêtres de deux mètres de hauteur s’étend sur toute la largeur du bâtiment, laissant ainsi pénétrer la lumière du soleil, laquelle vient inonder tout l’espace intérieur. En outre, elle permet aux hôtes de disposer d’une vue panoramique à 180 degrés. La disposition et les dimensions des surfaces de fenêtres mettent en scène le paysage alpin, lequel prend l’apparence de tableaux de maîtres, lorsqu’on admire, par exemple, les sommets avoisinants ou la vue spectaculaire des Alpes de Zillertal sur les Hohe Tauern et le groupe Rieserferner jusqu’aux sommets des Dolomites de la Marmolata.

Les fenêtres des étages supérieurs remplissent également cette double fonction. Disposées en bande et placées de manière idéale, elles permettent non seulement de profiter de la lumière du jour et d’une excellente ventilation dans chaque chambre de deux à cinq lits superposés, mais offrent également une vue imprenable sur les sommets montagneux environnants. « Dans ce bâtiment, il n’y a aucune séparation entre la façade et le toit. Comme c’est un toit très haut, nous avons immédiatement opté pour des fenêtres de toit Velux », souligne Helmut Stifter. « Nous avons utilisé les mêmes fenêtres de toit que celles des maisons individuelles des villages. Nos collaborateurs étaient familiarisés avec tous les détails et l’installation du revêtement en cuivre – la plupart des toitures sont montées ici de cette manière ».

Des spécialistes de Velux ont garanti aux architectes, dès le début du projet, que leurs fenêtres classiques répondraient également aux exigences alpines à une altitude de plus de 3000 mètres et qu’il ne serait pas nécessaire de recourir à des fenêtres sous-marines ou autres solutions extrêmes. Hormis l’équilibrage des pressions de gaz, nécessaire en raison de la différence de pression atmosphérique entre la plaine et la haute montagne, et une modification mineure des joints, aucun autre ajustement n’a été apporté aux fenêtres Velux. Conformément à la suggestion d’un bureau d’ingénieurs, elles ont été installées légèrement en saillie de la façade afin que l’eau et la neige puissent s’écouler sans problème. Une protection solaire n’était pas nécessaire : les hôtes se couchent à la tombée de la nuit et se lèvent à l’aube.

Les conseils relatifs aux travaux, donnés par le couple d’hôtes et l’un de leurs collaborateurs, ont aussi inspiré l’utilisation peu conventionnelle d’un produit standard : le comptoir de bar qui se prolonge en direction de la terrasse du restaurant est combiné avec une fenêtre de toit Velux plus grande – ouverte, elle permet le service de l’intérieur et forme en même temps un toit de verre protecteur au-dessus du comptoir pour les clients se trouvant à l’extérieur.
 
Un intérieur proche de la nature et une domotique ultramoderne
L’aménagement intérieur renforce l’impression de pièces claires, inondées par la lumière du jour. Tout l’intérieur et les meubles sont en bois d’épicéa non traité. Les planchers et les plafonds en bois stratifié croisé constituent la structure. Le moindre détail est parfaitement abouti et conçu pour une fonctionnalité et un confort maximum en montagne.

La proximité délibérée avec la nature et la durabilité se retrouve également dans l’approvisionnement en énergie. Un système photovoltaïque produit l’électricité nécessaire au chauffage et aux plus gros consommateurs du refuge, la cuisine et le bar, et la stocke dans un accumulateur situé au deuxième sous-sol. L’eau chaude n’est disponible que dans la cuisine et les douches – elle est chauffée par la centrale de cogénération et un échangeur de chaleur qui recharge également les batteries lorsque les panneaux solaires ne sont pas suffisants. Le gaz, transporté dans des bouteilles jusqu’au refuge, est utilisé pour la cuisine, indépendamment des conditions météorologiques et de l’état des batteries. L’eau potable provient d’un réservoir surélevé. Elle s’écoule dans une station de traitement qui la stérilise et la minéralise.

Grâce à leur concept architectural et à l’utilisation de matériaux et composants abordables et très communs dans la région, le bureau Stifter + Bachmann est parvenu à créer un bâtiment à l’apparence spectaculaire, où les moindres détails sont parfaitement aboutis, et à un coût relativement peu élevé. Seule la situation en haute montagne du nouveau refuge de Schwarzenstein, situé 100 mètres au-dessus de son prédécesseur démoli en 2017, a rendu la construction un peu plus onéreuse : comme la route d’accès se termine à 1800 mètres, un téléphérique provisoire transportait les matériaux jusqu’au site de construction. Les ouvriers, eux, rejoignaient le chantier en hélicoptère.
 

Détails du projet
Projet : refuge alpin
Maître d’ouvrage : Province de Bolzano / Tyrol du Sud, Italie
Site : Alpes du Zillertal, Tyrol du Sud, Italie
Architectes : Stifter + Bachmann, Bolzano, Tyrol du Sud, Italie
Durée de construction : juin 2015 – octobre 2017
Inauguration : juin 2018
Fenêtres : Fenêtres basculantes Velux GGL, verni transparent

A propos du groupe VELUX

Depuis près de 80 ans, le groupe VELUX améliore le cadre de vie des individus du monde entier, en apportant dans les bâtiments lumière du jour et air frais via le toit. La gamme de produits comprend des fenêtres de toit, des lanterneaux et des systèmes de verrières modulaires, des volets roulants et des produits de protection contre la chaleur et le soleil, sans oublier les solutions d’installation et de domotique. Tous les produits contribuent à assurer un climat intérieur sain et durable – que ce soit pour travailler, apprendre, jouer ou se divertir. Le plus grand fabricant de fenêtres de toit au monde est présent dans plus de 40 pays à travers des sites de production et des sociétés commerciales, et emploie environ 11 500 collaborateurs dans le monde. Le groupe VELUX appartient à VKR Holding A/S, une société à responsabilité limitée intégralement détenue par des fondations de bienfaisance d’utilité publique (THE VELUX FOUNDATIONS) et par la famille du fondateur. En 2019, VKR Holding a réalisé un chiffre d’affaires total de 2,9 milliards d’euros. La FONDATION VELUX a fait des dons à hauteur de 178 millions d’euros à des fins caritatives. Renseignements complémentaires sur www.velux.com.


CAS 1 / Si l'option est activée dans epresspack setting

Contacts de presse

PRfact SA
Silvana Zollinger
Seefeldstrasse 229 
8008 Zurich 
Téléphone +41 43 322 01 10
velux@prfact.ch