durgol

21 Août 2018

Étude durgol sur le café

Les Suisses aiment le café – et voici comment ils le préfèrent

Dällikon, août 2018. Selon un proverbe, l’amour, c’est comme le café : c’est meilleur chaud. L’étude sur le café [1] menée cette année par durgol, le spécialiste en produits professionnels de détartrage, a permis de mettre en avant les éléments nécessaires à la réalisation d’un café parfait, outre la température de chauffe idéale. Mais pourquoi les Suisses boivent-ils du café et en quoi leurs habitudes se distinguent-elles de l’Autriche et de l’Allemagne ?
  • Des grains de café soigneusement sélectionnés et une bonne température de chauffe sont les clés de la réussite d’un café parfait, mais la qualité de la machine à café est aussi déterminante
  • Une personne sur trois dépense entre CHF 100.– et 500.– pour une machine à café de qualité
  • La machine à capsules est particulièrement appréciée des Suisses, tandis que les Allemands lui préfèrent la cafetière filtre et les Autrichiens la machine à café automatique
  • Un autre élément crucial pour le goût est le détartrage régulier et adéquat de la machine à café

64% des Suisses boivent du café parce qu’ils aiment son goût. En outre, c’est une boisson qui les réconforte (36 pour cent), les détend (17 pour cent) ou les met de bonne humeur (16 pour cent). Tel est le résultat d’une étude représentative réalisée par la marque de tradition suisse durgol. Pour la préparation, plus d’un utilisateur sur deux (56 pour cent) se sert d’une machine à capsules. Près d’une personne sur trois (29 pour cent) opte pour une machine à café automatique. 14 pour cent des personnes interrogées utilisent une cafetière Bialetti, suivis de près par le café instantané avec 12 pour cent, la machine à expresso manuelle (11 pour cent) et la machine à dosettes (10 pour cent). La cafetière filtre (6 pour cent) et la cafetière à piston (4 pour cent) sont peu utilisées en Suisse.



@durgol


Les Suisses sont unanimes sur ce qui caractérise un café parfait. Les éléments de base sont des grains de qualité (95 pour cent) et une température de chauffe adéquate (90 pour cent), laquelle permet de libérer les arômes mûrs et harmonieux des quelque 800 huiles de café. La majorité des Suisses (87 pour cent) est convaincue que la qualité de la machine à café compte parmi les critères déterminants d’un café parfait. Pour une personne sur trois (37 pour cent), une machine à café de qualité vaut entre CHF 100.– et 500.–. «Néanmoins, la machine à café la plus chère et les meilleurs grains de café ne suffisent pas à eux seuls à créer un goût parfait. En tant qu’experte barista, je sais qu’il ne peut être obtenu qu’en utilisant une machine exempte de calcaire», a déclaré l’actuelle championne barista suisse Emi Fukahori.


@durgol

Un goût supérieur et des appareils durables grâce à un détartrant professionnel :
Le calcaire provoque des dommages, c’est bien connu. Les tuyaux s’obstruent, la chaleur ne peut pas être diffusée de manière optimale et l’eau n’est pas suffisamment chauffée : par conséquent, le goût du café n’est pas assez prononcé et la consommation d’énergie augmente. 82 pour cent des personnes interrogées savent que seule une machine exempte de calcaire peut préparer un bon café. Fait réjouissant : une personne sur quatre (26 pour cent) en Suisse détartre sa machine à café tous les mois. De nombreux Suisses ont bien conscience qu’un nettoyage inapproprié peut aussi provoquer des dommages. 59 pour cent ont recours à un détartrant professionnel spécialement conçu pour les machines à café et 31 pour cent emploient un détartrant universel professionnel pour le nettoyage. Les remèdes maison comme le vinaigre (14 pour cent) et l’acide citrique (5 pour cent) ne sont guère plus utilisés. Alors que les détartrants professionnels permettent un nettoyage aisé et efficace tout en protégeant le matériel, les produits à base de vinaigre laissent souvent un goût désagréable, dissolvent des adoucissants des matières artificielles et fragilisent les joints. Enfin, les produits à base d’acide citrique peuvent former des résidus insolubles, qui se déposent comme un film de protection sur les dépôts de calcaire.



@durgol

Un coup d’œil sur les voisins : voici les différentes préférences dans le mode de préparation :
Les personnes interrogées des trois pays sont unanimes à ce propos : pour obtenir un goût parfait, il faut, outre des grains de qualité (AT: 96 pour cent, DE: 95 pour cent), une température de chauffe adéquate (DE: 94 pour cent, AT: 90 pour cent) et une bonne machine à café (DE: 87 pour cent, AT: 86 pour cent) en plus d’un détartrage régulier (AT: 89 pour cent, DE: 88 pour cent). Tout comme ici, les Autrichiens (72 pour cent) et les Allemands (69 pour cent) boivent leur café avant tout parce qu’ils aiment son goût. Chose étonnante, cette boisson populaire est consommée nettement plus fréquemment en Allemagne qu’en Suisse et en Autriche car elle réveille (DE: 45 pour cent, AT: 28 pour cent), détend (DE: 36 pour cent, AT: 21 pour cent) ou met de bonne humeur (DE: 27 pour cent, AT: 18 pour cent). Les trois pays se distinguent également dans le mode de préparation du café: Tandis que plus d’un Suisse sur deux (56 pour cent) utilise une machine à capsules, les Allemands préparent généralement leur café à l’aide d’une cafetière filtre (46 pour cent) ou d’une machine à café automatique (36 pour cent). Quant aux Autrichiens, 46 pour cent d’entre eux emploient principalement une machine à café automatique. Les pays voisins ont moins conscience des avantages que présentent les détartrants professionnels. En Allemagne notamment, le vinaigre (DE: 26 pour cent, AT: 17 pour cent) et l’acide citrique (DE: 20 pour cent, AT: 12 pour cent) sont nettement plus souvent utilisés. Toutefois, la majorité des personnes interrogées en Allemagne et en Autriche utilise un détartrant professionnel (AT: 57 pour cent, DE: 47 pour cent).



[1] Marketagent.com (institut de sondage indépendant), mandaté par durgol, sondage représentatif sur le café en Allemagne, en Autriche et en Suisse, n = 800 questionnaires en ligne par pays (réponses uniques et multiples) auprès de personnes âgées de 20 à 65 ans, décembre 2017.


A propos de Düring SA :
Depuis plus de 65 ans et trois générations, l’entreprise familiale suisse Düring SA développe, fabrique et distribue sous la marque durgol des produits ménagers hautement efficaces pour le détartrage. Grâce à de solides compétences dans le domaine du détartrage, durgol offre des produits d’une qualité supérieure à la moyenne et sa notoriété s’étend également à l’étranger. En Suisse et en Autriche, Düring SA est leader sur le marché du détartrage. L’Allemagne, la France, les pays du Benelux, les Etats-Unis et Israël représentent actuellement les principaux marchés d’exportation.

Plus d’informations au sujet de Düring SA et de durgol sur 
www.durgol.com // www.youtube.com/dueringag // www.facebook.com/durgol 



Au service des journalistes :
Avez-vous des questions concernant Düring SA ou durgol? Nous y répondons volontiers :

Britta Seifried-Fedder | Mühle Tiefenbrunnen | Seefeldstrasse 229 | 8008 Zurich
E-mail: durgol@prfact.ch

CAS 2 / Si l'option est activée dans epresspack setting mais, que c'est un ancien post